Angoulême : le FIBD veut privilégier “le dialogue au rapport de force”

ActuaLitte: Interpelé à plusieurs reprises par le collectif Autrices Auteurs en Action (AAA) à propos des votes du Grand Prix et du nombre de voix obtenus par Bruno Racine, suite à un vote protestataire, le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême répond par l’intermédiaire d’un courrier de Franck Bondoux, délégué général du FIBD. Il y assure que le FIBD souhaite rester « un espace d’échanges entre les acteurs de l’écosystème de la bande dessinée et entre eux et les pouvoirs publics ». …
Leggi il resto su: Read More ActuaLitté